Recherche interventionnelle sur la vaccination : phase de diagnostic

Problématique : 

La crise pandémique liée à la COVID-19 a remis sur le devant de la scène la question de l’hésitation vaccinale, face aux nouveaux vaccins mis sur le marché pour lutter contre cette maladie infectieuse. Avant le début de la campagne de vaccination, ces vaccins, notamment ceux s’appuyant sur de nouvelles technologies basées sur l’ARN messager, ont suscité une grande méfiance tout particulièrement concernant leurs potentiels effets secondaires. Puis, la campagne a atteint un palier en termes de couverture vaccinale en juin 2020. La mise en place du passe sanitaire a ensuite permis de relancer les injections de vaccin et d’atteindre un niveau élevé de couverture vaccinale fin 2020. En 2021, la répétition des vagues épidémiques, le constat que la vaccination était partiellement efficace pour limiter la transmission des nouveaux variants ont pu expliquer une moindre couverture pour la troisième dose. Dans ce contexte, l’ANRS-MIE a organisé, en juillet 2021, une consultation des experts en vaccinologie de diverses disciplines en France pour mener une réflexion prospective autour de la vaccination en France, afin notamment de tirer les leçons de la crise mais aussi de préparer l’avenir et la réponse à de futures épidémies. Plusieurs groupes de travail ont été mis sur pied afin de faire des recommandations dans cette perspective, dont un pour réfléchir à une feuille de route pour renforcer la recherche interventionnelle en France visant à favoriser l’acceptation des vaccins. Ce groupe de travail a proposé, pour ce faire, de réaliser une phase diagnostique de la situation vaccinale en France et de l’état de la recherche interventionnelle dans ce domaine.

Objectifs : 

Cette phase diagnostique, dont la coordination a été confié à l'équipe de l'ORS, poursuit les objectifs suivants :
- Recenser les travaux de recherche interventionnelle visant à évaluer l’efficacité de différents types d’actions pour améliorer la couverture vaccinale et l’acceptation des vaccins réalisés en France mais aussi à l’étranger ;
- Répertorier les équipes investies dans ce domaine en France et les outils de référence pour une mise en commun des savoirs et la mise en réseau des acteurs ;
- Elaborer une synthèse des résultats et des recommandations pour déterminer les axes de recherche prioritaires afin de restaurer la confiance dans les vaccins, leur acceptation en temps normal et temps de crise, et améliorer les couvertures vaccinales.

Méthodologie : 

- Recherche bibliographique et documentaire (Pubmed, Cochrane, littérature grise…)
- Typologie et description des interventions recensées en France et à l’étranger depuis 2016
- Rapport de synthèse des recherches interventionnelles recensées
- Répertoire des théories et des outils de référence
- Cartographie des acteurs
- Entretiens individuels avec des experts de diverses disciplines afin de recueillir leurs avis sur les leçons de la pandémie et les axes prioritaires de recherche en matière de recherche interventionnelle vaccinale
- Restitution lors d’un atelier rassemblant des experts et mise en discussion des préconisations
Le travail s’appuie sur un groupe de travail qui sera réuni régulièrement durant toute la phase diagnostique.

État d'avancement : 

La phase documentaire a débuté en juin 2022.