Etre un proche aidant pendant les études universitaires en France : prévalence, analyse préliminaire des besoins et impact sur la réussite des études

Problématique : 

Dans la littérature internationale, il existe peu d’études permettant d’estimer le nombre de jeunes aidants. Un rapport canadien de 2014 fait état de 1,9 million de jeunes âgés de 15 à 29 ans qui apportaient de l’aide à un proche du fait de son état de santé ; aux États-Unis, ce chiffre est estimé à 1,4 million. En France, la seule estimation est 500 000 ; 11% des aidants auraient moins de 25 ans. Leurs besoins ressemblent à ceux des aidants adultes : besoin d’être reconnu, de sortir de l’isolement, de pouvoir prendre du recul sur le quotidien et de souffler quelques temps. Mais les jeunes aidants ont aussi des besoins propres qui justifient qu’ils soient épaulés, notamment dans le cadre universitaire.

Objectifs : 

Peut-on mieux identifier, cibler et caractériser les étudiants aidants pour pouvoir, par la suite, leur apporter le soutien et l’environnement nécessaires leur permettant de conjuguer aide, réussite scolaire et insertion dans l’emploi ?

Méthodologie : 

Réaliser une enquête transversale auprès de l’ensemble des étudiants d’Aix-Marseille Université (AMU) inscrits sur l’année universitaire 2021-2022, quelle que soit l’année d’inscription.
Seront inclus tous les étudiants scolarisés au cours de l’année universitaire 2021-2022, de plus 18 ans.
Le recueil des données se fera par voie numérique à partir de la liste d’adresses e-mails des étudiants régulièrement inscrits à AMU via un e-questionnaire. En se basant sur un taux de réponse de 10 %, l’échantillon d’étude porterait sur 8 000 étudiants.
Les variables collectées seront pour tous les étudiants (aidants ou non aidants) :
- Le profil sociodémographique des étudiants : âge, sexe, conditions de logement, situation personnelle, niveau d’étude, activité professionnelle et le niveau de soutien social (échelle éps10), revenu, CPS et niveau d’étude des parents ;
- Des indicateurs de santé perçue : qualité de vie SF12, fatigue ressentie (échelle de Pichot), dépression (PHQ 9) et anxiété par l’échelle de GAD7 ainsi que les troubles du sommeil (échelle de Duke) ;
- Le projet scolaire et professionnel : cursus universitaire (redoublement, renoncement), besoins.
Certaines variables concerneront uniquement les étudiants "aidants" : lien avec la personne aidée, origine de cette aide, type d’aide, temps consacré à l’aide, la description des besoins des étudiants aidants et le fardeau ressenti (échelle de Mini Zarit).

État d'avancement : 

Le projet a démarré le 1er avril 2022.