Etude des comportements vaccinaux au Sénégal : le cas du HPV

Problématique : 

Les infections à papillomavirus humain (HPV) causent diverses maladies, dont le cancer du col utérin, première cause de mortalité par cancer en Afrique Sub-Saharienne, y compris au Sénégal, où est menée une campagne nationale de vaccination contre le HPV ciblant les filles de 9 ans. Cette campagne est conduite dans un contexte global d’"hésitation vaccinale" (HV), qui souligne notamment la crise de confiance des populations à l’égard de la sécurité et de l’efficacité des vaccins, et l’apparition d’attitudes spécifiques à tel ou tel vaccin.

Objectifs : 

Notre projet entend mieux comprendre les croyances, attitudes et comportements du public et des agents de santé à l’égard de la vaccination, au Sénégal, dans ce contexte. Nous proposons d’ancrer notre analyse à la fois dans les contextes urbains et ruraux, mais en nous restreignant au Sud du Sénégal où les taux d’immunisation sont les plus faibles du pays. Quatre objectifs de recherche structurent notre projet qui se décline en 8 Work Packages (WP). Concernant la question des acteurs impliqués dans les décisions de vaccination contre le HPV et la compréhension de leurs rôles respectifs, un premier WP consiste en une revue de la littérature grise et scientifique sur les croyances, attitudes et comportements de vaccination en Afrique Sub-Saharienne. Trois autres WP sont prévus, correspondant à 3 enquêtes qualitatives prévues auprès des mères concernées par la vaccination HPV (WP2), de personnes de leur entourage impliquées dans la prise de décision (WP 3) et de personnels de santé des campagne d’immunisation contre le HPV (WP4). Une autre question scientifique majeure du projet porte sur l’hésitation vaccinale (HV) et ses déterminants parmi les personnels de santé des campagnes HPV. A cet égard, le WP5 correspondant s’appuiera sur les apports du WP4 afin de concevoir et tester un questionnaire destiné à l’estimation de l’HV chez les personnels de santé. De même, estimer l’HV et ses déterminants chez des mères concernées par la vaccination HPV de leurs filles est d’une importance majeure. C’est ainsi que le WP6 a pour objectif de concevoir et tester un questionnaire bénéficiant des inputs des WP1, WP2 et WP3 afin d’évaluer l’HV parmi ces mères. Enfin, notre dernier objectif de recherche est d’étudier l’impact des controverses vaccinales sur le HPV dans les média (y compris sociaux) et sur Internet. Plus précisément, l’analyse reposera sur les données de controverse anti-vaccinales recueillies dans les médias sénégalais et sur Internet (WP7) ainsi que sur des réseaux sociaux (Tweeter, WP8).

Méthodologie : 

Au total, notre projet de recherche propose une approche multidisciplinaire qui combine méthodes qualitative, quantitative, et méthodes innovantes pour l’analyse des données des médias sociaux. Du point de vue de la santé publique, notre projet devrait participer à l’amélioration de la santé des populations, en ce qu’il vise à identifier les barrières à la vaccination, dans le public comme parmi les vaccinateurs, et à apporter une compréhension fine des croyances/attitudes/comportements susceptibles d’être utile dans le design d’informations et de campagnes de prévention, ou dans la conception de sessions de formation à destination des personnels de santé impliqués dans la vaccination contre le HPV (WP9). Enfin, notre projet s’inscrit dans un objectif de long terme de construction de partenariats avec l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et l’Ecole Nationale de la Statistique et de l'Analyse Economique (ENSAE) Dakar.

État d'avancement : 

Le projet a été lancé en mars 2021.