Vous êtes ici

Qui sommes-nous ?

Créé au début des années 1980 dans le cadre de la décentralisation, l’Observatoire Régional de la Santé Provence-Alpes-Côte d’Azur, dirigé par le Dr Pierre VERGER et présidé par le Pr Georges LEONETTI, Doyen de la Faculté des Sciences Médicales et Paramédicales de Marseille, est l’un des 17 Observatoires Régionaux de la Santé en France. La principale mission de l’ORS est l’aide à la décision à travers l’observation et la mise à disposition d’informations sur la santé de la population régionale. L’ORS représente aujourd’hui un outil indispensable de la santé publique régionale et une ressource objective et fiable, reconnue par le monde de la santé et de la recherche.

Les missions de l’ORS et de ses équipes...

Parce qu’on ne peut élaborer une politique de santé publique et établir des priorités à l’échelle d’un territoire sans connaître les états de santé de ses habitants, parce qu’on ne souffre et ne meurt pas de la même manière selon son milieu et ses conditions de vie, il est indispensable de disposer d’informations précises sur les besoins et les problèmes de santé de la population. C’est à cette mission que répond l’ORS.

L’activité de l’Observatoire régional de la santé s’organise autour de trois pôles : le premier consacré aux dispositifs d’observation, de valorisation et de diffusion d’information pour une meilleure connaissance des états de santé de la population régionale dans le but d’élaborer une politique de santé publique et établir des priorités à l’échelle d’un territoire ; le second aux activités de recherche et à la production de connaissances nouvelles sur les comportements de santé de la population et les pratiques des professionnels de santé. Et le dernier, sur l’accompagnement et la formation des acteurs régionaux. En partenariat privilégié avec l’UMR 1252 SESSTIM (Sciences économiques et sociales de la santé & traitement de l'information médicale) et l’UMR VITROME (Vecteurs, Infections TROpicales et MEditerranéennes), l’ORS regroupe des chargés d’études, des chercheurs de l'INSERM, de l'IRD, des enseignants-chercheurs d’Aix-Marseille Université, des doctorants, soit au total une équipe d’une soixantaine de personnes de formation pluridisciplinaire (médecins épidémiologistes, économistes, sociologues, anthropologues, statisticiens, démographes).

Dispositifs d’observation de la santé et de ses déterminants en région

Le territoire peut être un lieu de concentration et d’expression des inégalités sociales face à la santé. Il peut jouer un effet propre sur la santé de ses habitants par le biais de son aménagement (logement, transport, éducation...), de facteurs environnementaux (pollution de l’air, des sols, bruit, sécurité…), de facteurs liés au travail et de l'accès aux équipements et ressources (offre de soins, équipements sportifs et culturels…).

L’ORS collecte et analyse des données produites par de nombreux organismes partenaires pour élaborer des documents synthétiques (états des lieux ou tableaux de bord, diagnostics de territoire...) et mettre à disposition des acteurs et décideurs des données de cadrage sur la santé des habitants de la région et ses déterminants.

Afin d’être encore plus réactif et de rendre ces informations accessibles à un large public de professionnels de la santé et de décideurs, l’ORS a mis en place deux bases de données originales sur la santé régionale : www.sirsepaca.org et un autre outil, plus spécifiquement orienté sur les séniors, www.atlasduvieillissement.org. Ces outils, interactifs et évolutifs, en accès libre sur internet, permettent aux acteurs régionaux d’accéder à des indicateurs sur l’état de santé de la population, sur ses déterminants démographiques, sociaux et environnementaux à l’échelle de différents territoires de la région sous la forme de cartes et de tableaux. Ces outils sont actuellement déclinés au niveau de l’ensemble de la France.

L'ORS a également mis en place un Système d’information en santé, travail et environnement (www.sistepaca.org). Il vise à sensibiliser et former les médecins praticiens au repérage et à la déclaration des maladies professionnelles et au maintien d’une insertion professionnelle de leurs patients en difficulté du fait de problèmes de santé. Son objectif est aussi de favoriser les échanges entre les praticiens, les médecins du travail et les médecins conseils par l’organisation de réunions médicales pluridisciplinaires santé-travail dans les bassins d’exercice, la formation des internes de médecine générale et la mise à disposition d’outils d’aide aux pratiques.

La production de connaissances nouvelles sur les comportements de santé de la population et les pratiques des professionnels de santé

Une expertise scientifique sur des thématiques majeures pour la Région...

Pour améliorer les connaissances sur les comportements de santé de la population régionale (enfants, étudiants, population âgée, population générale) et les attitudes et pratiques des professionnels de santé, l’ORS mène des recherches en répondant à des appels à projets de recherche nationaux scientifiques. Les sujets au centre des propositions de l’ORS sont majeurs pour la région : acceptation de la vaccination, usage des médicaments (et notamment d’antibiotiques et de psychotropes), impact du vieillissement démographique sur les besoins d’aide pour les personnes dépendantes. Des projets de l’ORS ont été sélectionnés et soutenus notamment par l’Agence Nationale de la Recherche, l’ANRS-Maladies Infectieuses Emergentes, l’Institut de la Recherche en Santé Publique ou encore la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie. L’ORS a développé aussi une expertise en santé environnement, santé mentale, dans le domaine de l’hésitation vaccinale et sur les soins de premier recours, autant d’enjeux importants auxquels notre région est confrontée. Ces projets visent à mieux comprendre les besoins de services de soins et de prévention et leurs déterminants socio-comportementaux, mais aussi les attitudes et comportements d’adaptation des professionnels de santé dans un contexte de démographie médicale déclinante. Les résultats de ces travaux ont contribué à améliorer des stratégies de prévention et ont pu conduire à des adaptations de certains dispositifs de prise en charge.

... et un observatoire des pratiques et conditions d’exercice en médecine générale de ville

La médecine générale de ville est au cœur de notre système de santé. Elle est confrontée à une crise démographique, une inégale répartition sur le territoire régional et un contexte d’organisation des soins et d’encadrement des pratiques en constante évolution (maisons pluri-professionnelles, communautés professionnelles territoriales de santé...). Depuis 2001, l’ORS anime et coordonne un observatoire des pratiques et des conditions de travail en médecine générale de ville en partenariat avec l’Union Régionale des Professionnels de Santé-Médecins Libéraux. D’abord régional, cet observatoire est devenu, en 2007, national, avec le soutien du Ministère de la santé (Direction de la Recherche des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques, DREES). Le partenariat s’est élargi notamment à la Caisse nationale d’Assurance Maladie et à l’Aix Marseille School of Economics. Quatre panels nationaux se sont succédés depuis, le dernier ayant reçu le label du Comité de Label de la Commission Nationale de l'Information Statistique. Plus de vingt enquêtes ont été réalisées jusqu’ici en région et/ou au niveau national pour mieux connaître les pratiques et attitudes des médecins généralistes concernant divers problèmes de santé publique (vaccination, prescriptions médicamenteuses chez les personnes âgées, handicap, obésité, soins de support aux personnes avec un cancer…), leurs conditions d’exercice et leurs opinions sur différentes réformes ou modalités d’exercice.

Accompagner et former : des outils d’aide à la décision

L’ORS a développé des activités d’appui et de transfert des connaissances pour les acteurs régionaux. L’expertise scientifique développée à l’ORS depuis près de trente ans permet de mettre en perspective les résultats des travaux d’observation socio-sanitaire au niveau régional. Cela permet d’être plus pertinent dans l’accompagnement des acteurs locaux et des décideurs pour identifier les besoins prioritaires en services de santé des personnes vivant sur le territoire régional. La mission d’accompagnement méthodologique des porteurs de projet de Maison Régionale de la Santé (MRS), confié en 2011 par la Région à l’ORS, a permis de les aider à définir un contenu et des priorités pour 70 projets environ. L’ORS propose aussi des formations aux outils d’observation de la santé élaborés par les équipes pour aider les pouvoirs publics à la définition de priorités dans le cadre d’une politique de santé. Ces formations peuvent également aider les acteurs de santé publique et des citoyens dans les démarches d’états des lieux de la santé des habitants pour mieux identifier les besoins. Des formations sont également proposées aux professionnels de santé sur des thématiques ayant un enjeu important dans notre région comme la vaccination, les prescriptions médicamenteuses (chez les personnes âgées ou celles d'antibiotiques), la santé au travail ou sur l’environnement.