Vous êtes ici

Le projet

Le projet en bref

Une démarche régionale initiée depuis de nombreuses années :

  • 2000

    Évaluation des pratiques des équipes de Protection Maternelle et Infantile (PMI) de la région et des médecins des villes de Cannes, Nice et Antibes

  • 2000-2003

    Élaboration d’un nouveau bilan de santé « Eval Mater » intégrant des nouveaux tests de dépistage des troubles du langage et des troubles psychomoteurs

  • 2002-2003

    1ère enquête auprès d’un échantillon représentatif de 2660 enfants de la région + suivi d’une cohorte de 99 enfants

  • 2004-2005

    Montée en charge du bilan de santé « Eval Mater » dans les 6 départements de la région

  • 2009-2010

    2ème enquête auprès d’un échantillon représentatif de 3180 enfants de la région

  • 2014-2015

    Réflexions sur l’harmonisation du dépistage des troubles visuels et auditifs

  • 2017-2019

    Réflexions sur des brochures pour informer les parents de la réalisation du bilan de santé, sur une « modernisation » des images utilisées pour les tests de dépistages des troubles d’apprentissage et mise en place de formations des équipes

  • 2020

    Poursuite de l’animation régionale et formations des équipes de PMI sur les dépistages des troubles visuels et des troubles du langage et psychomoteurs, réflexion sur l'exploitation des données du bilan

  • 2020-2021

    Réalisation de films à destination des professionnels de santé des équipes de PMI sur les dépistages des troubles du langage et des troubles psychomoteurs


L’objectif du projet est de mettre en place une animation régionale pour favoriser les échanges avec les services de Protection Maternelle et Infantile sur les questions relatives au dépistage de certains troubles de santé (visuels, auditifs, langage, psychomoteur, poids…) des enfants.

Cette animation s’articule autour de 4 axes :

  1. Une réflexion sur les stratégies mises en place par les 6 services de PMI de la région concernant la réalisation du bilan de santé dans les écoles maternelles
  2. L’élaboration d’outils (brochures, logo, courrier…) pour faciliter les échanges entre les familles et les équipes de PMI
  3. La mise en place de formations sur le dépistage de certains troubles
  4. Des réflexions sur l’exploitation des bases de données recueillies par les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes.

En parallèle de cette animation, des films à destination des professionnels de santé de PMI sur les troubles du langage et les troubles psychomoteurs seront réalisés afin de fournir des éléments pédagogiques aux équipes qui réalisent des bilans de santé dans les écoles maternelles et apporter des éléments pour les nouvelles équipes pour les aider dans la découverte et la passation du bilan de santé Eval Mater.

Ce projet est mis en place grâce au soutien financier de l'Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Afin d’atteindre ces objectifs et de valider les démarches entreprises dans le cadre de ce projet, un comité de pilotage a été mis en place. Celui-ci est composé de :

  • L'Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d ’Azur
  • Les Médecins coordonnateurs des services de Protection Maternelle et Infantile de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et certains médecins de terrain
  • L'Équipe de neurologie pédiatrique du Centre de Référence des Troubles d'Apprentissage (CERTA), AP-HM
  • De l'Observatoire régional de la santé Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Contexte

Le dépistage de certains problèmes de santé (troubles du langage, du développement psychomoteur, de la vision, de l’audition, surpoids et obésité…) fait partie du bilan de santé réalisé en petite et/ou moyenne section de maternelle dans l’ensemble des départements de la région Paca par les services de protection maternelle et infantile (PMI) et les équipes médicales des villes de Cannes, Nice et Antibes. Depuis 2004, ce dernier s’appuie sur un outil standardisé « Eval Mater », construit et validé chez des enfants âgés de 3 ans et demi à 4 ans et demi dans un travail de collaboration entre l’Observatoire Régional de la Santé (ORS) Paca, le service de neurologie pédiatrique de l’hôpital de la Timone et les services de PMI de la région pour harmoniser les pratiques. Eval Mater est utilisé en routine par l’ensemble des départements de la région depuis 2005.

Plusieurs études ont eu lieu depuis le début des réflexions en 2000 sur la mise en place de la standardisation de ce bilan de santé : une enquête en 2000 sur les pratiques des équipes. Une enquête en 2002-2003 pour évaluer l’état de santé des enfants de 3 ans et demi à 4 ans et demi ainsi que les performances des nouveaux tests de dépistage des troubles du langage et des troubles psychomoteurs. Cette étude a été complétée par la mise en place d’une cohorte de 231 enfants issus de l’échantillon représentatif et inscrits dans les écoles de la ville de Marseille dans le but de suivre le devenir des enfants examinés à l’aide d’Eval Mater en 2003 et de compléter l’évaluation des performances des tests de dépistage des troubles du langage de ce nouveau bilan de santé.  Une seconde enquête a été réalisée en 2009-2010 pour évaluer les évolutions de certains problèmes de santé (couverture vaccinale, problèmes de poids…) depuis 2003. Une étude spécifique sur l’harmonisation du dépistage des troubles visuels et auditifs a été réalisée en 2015-2016.

En effet, petite enfance et enfance constituent des étapes de la vie cruciales pour la formation de la santé du futur adulte mais aussi des périodes critiques pour la formation et l’ancrage des inégalités de santé. Les premières phases du développement et de l’éducation influençant la santé de l’individu tout au long de sa vie, il est impératif d’agir sur la petite enfance pour lutter contre la production ou la reproduction des inégalités sociales de santé.

L’importance de soutenir le développement de l’enfant dès ses premières années de vie a été abondamment soulignée au cours de la dernière décennie. A ce titre, la recherche systématique de troubles d’apprentissage mais aussi des troubles visuels et/ou auditifs qui peuvent rester inaperçus, entraver l’acquisition de compétences des enfants et induire des retards scolaires, est essentielle. Le fait de grandir dans un milieu familial défavorisé, accusant un manque de ressources économiques, sociales et éducatives, constitue un autre facteur de risque important pour le développement cognitif et langagier des enfants et les chances de réussite scolaire. Les retards scolaires peuvent eux-mêmes favoriser des risques à court, moyen et long terme pour la santé.

Principaux constats

L’ensemble de ces enquêtes ont permis à l’ORS Paca de tisser des liens étroits avec les différents partenaires impliqués dans la santé de l’enfant : responsables des médecins de PMI des six départements de la région, médecins de PMI réalisant les bilans de santé dans les écoles maternelles, équipe de neurologie pédiatrique de l’hôpital de la Timone, experts dans les domaines du dépistage des troubles visuels et auditifs…Un réseau de professionnels a ainsi été constitué et une dynamique créée.

L’ORS Paca, chargé de la coordination et de la réalisation de ces études depuis 2000, a pu faire les constats suivants :

  • Lors de la mise en place de la seconde enquête en 2009-2010, nous avons observé des stratégies de réalisation des bilans de santé différentes d’un département à l’autre ; certaines équipes réalisent les bilans de santé Eval Mater en fonction d’un signalement donné par l’enseignant(e), d’autres réalisent un bilan complet uniquement si l’enfant présente des problèmes repérés lors d’une première visite réalisée par l’infirmière ou si l’enfant est prématuré ;
  • Certaines équipes qui réalisent les bilans de santé changent d’une année sur l’autre et les nouveaux arrivants ne sont pas tous formés à l’utilisation du bilan de santé. Donc, chaque département utilise Eval Mater de manière différente : le contexte de la construction d’Eval Mater n’est pas toujours connu et des équipes utilisent les seuils indiqués sur le bilan de santé sans faire passer tous les tests des grilles de dépistage des troubles du langage et des troubles psychomoteurs ; certaines images sont modifiées... ;
  • Lors des présentations des résultats de la seconde enquête en 2010 et lors des entretiens réalisés au cours de l’harmonisation du dépistage des troubles sensoriels, plusieurs équipes ont soulevé le problème des images un peu anciennes sur les grilles de dépistage des troubles du langage (présence des anciens téléphones, l’image des enfants dans la chambre ne permet pas à certains enfants de parler…) ; il semblerait qu’un travail de réactualisation de certaines planches d’images soit nécessaire ;
  • Les publications (articles scientifiques, rapport ou diaporama commenté) réalisées lors des enquêtes ne sont pas connues de l’ensemble des équipes et certaines remettent en cause la méthodologie de construction des scores établis sur les grilles de dépistage des troubles du langage et psychomoteurs alors qu’un article a été publié dans une revue à comité de lecture ; d’autres équipes ne voient pas l’intérêt de réaliser des enquêtes auprès d’échantillons représentatifs… ;
  • Lors de l’étude sur l’harmonisation du dépistage des troubles visuels et auditifs, les entretiens qualitatifs réalisés auprès de quelques familles d’enfants chez qui un trouble visuel et/ou auditif avait été dépisté suggèrent que le rôle des médecins de PMI était mal connu et que l’intérêt du dépistage à l’école maternelle n’était pas bien compris ;
  • Enfin, des demandes ont été formulées pour maintenir une animation régionale car la dynamique régionale qui s’installe pendant les études s’effrite ensuite après que les résultats aient été restitués.

L’ORS Paca poursuit l’animation régionale et a proposé à l’Agence régionale de santé le projet décrit ci-dessus pour les années 2017 à 2020.

Contact

Pour toute information complémentaire sur le dispositif Eval Mater, vous pouvez nous contacter
Contact

Nos partenaires