Le projet ALAPAGE

Une alimentation diversifiée et une activité physique régulière sont des éléments clés d’un vieillissement en bonne santé. Le projet de recherche interventionnelle ALAPAGE (Alimentation et activité physique du sujet âgé) vise à tester l’hypothèse que des ateliers collectifs, co-construits entre chercheurs, seniors et professionnels de la prévention, peuvent améliorer la diversité de l’alimentation de seniors vivant à domicile, leur condition physique et leur qualité de vie.

Des séniors âgés de 60 ans et plus, vivants à domicile en région Provence-Alpes-Côte d’Azur seront recrutés pour participer à des ateliers ALAPAGE. Les seniors socialement isolés socialement et/ou économiquement vulnérables ne seront pas oubliés et bénéficieront d’une procédure spécifique de recrutement actif : la procédure INVITE. Les résultats de cette recherche permettront d’organiser plus efficacement les futures actions de prévention destinées aux seniors

Etapes clés du projet

  • 2015-2017 : Étude de préfiguration ALAPAGE 1

  • 2017-2021 : Création et évaluation de la procédure INVITE

  • 2019-2021 : Préparation de la recherche interventionnelle ALAPAGE

  • Septembre 2021-Décembre 2021 : Étude pilote d’ALAPAGE

  • Janvier 2021 : Lancement de l’étude ALAPAGE


D’ici 2060, un tiers des Français aura 60 ans ou plus (26 % en 2018). Le vieillissement de la population s’accompagne d’une forte augmentation de la prévalence des maladies chroniques, des situations de fragilité et de dépendance et des dépenses associées. Face au défi que représente le vieillissement pour de nombreux pays, l’Organisation Mondiale de la Santé s’est engagée dans la stratégie du Vieillir en bonne santé dont l’activité physique et l’alimentation sont des comportements clés. En France, la stratégie nationale de santé 2018-2022 identifie aussi la promotion d’une alimentation adéquate et d’une activité physique régulière et adaptée comme un élément clé pour prévenir la perte d’autonomie.

Pour répondre à ces enjeux, des ateliers de prévention collectifs sur l’alimentation et l’activité physique sont proposés aux seniors par différentes institutions. Une étude préalable (ALAPAGE 1), basée sur l’analyse des actions existantes et sur des entretiens qualitatifs auprès de seniors et de professionnels, a montré :

  • Que ces ateliers sont essentiellement fréquentés par des seniors actifs, de catégorie sociale plutôt favorisée et préoccupés de leur santé,
  • Que leur impact sur les comportements alimentaires et d’activité physique des seniors et leur rapport coût efficacité ne se sont pas bien connus, notamment du fait de leur grande hétérogénéité.
  • Que ces ateliers ont des formes et des contenus variés où l’activité physique est peu présente et que les séniors sont moins intéressés par les thématiques abordées.

ALAPAGE est une recherche interventionnelle dont l’objectif est d’évaluer l’impact - sur la diversité alimentaire et la pratique d’activité physique de séniors âgés de 60 ans et plus vivant à domicile - d’ateliers collectifs de prévention harmonisés et innovants.

Pour atteindre cet objectif deux types d’atelier seront mis en place afin de pouvoir réaliser une évaluation scientifique. Au total, 450 séniors seront recrutés : 300 dans un groupe (groupe intervention) et 150 dans l'autre (groupe témoin). Pour éviter de creuser les inégalités de santé, une partie des participants sera recrutée par la procédure INVITE, spécifiquement développée pour aller vers des séniors isolés ou ayant de faibles ressources.

Contenu des ateliers : Trois cents seniors (groupe intervention) participeront à un atelier collectif sur l’alimentation et l’activité physique selon un programme de 8 séances de 2h30 animées par des diététiciennes ou des professionnels en activité physique adaptée. Ces ateliers combinent activités ludiques sur l’alimentation et l’activité physique et évaluation scientifique.

Dans l'autre groupe, 150 seniors (groupe témoin) participeront à un atelier constitué de 10 séances, toujours animées par des professionnels. Les quatre premières séances seront majoritairement dédiées à l’évaluation et ne porteront pas sur l’alimentation ou l’activité physique. Les 6 séances suivantes seront composées des mêmes activités ludiques sur l’alimentation et l’activité physique que le groupe intervention.

Les thématiques de la diversité alimentaire, des idées reçues, des profils nutritionnels, de l’alimentation durable ou encore de l’activité physique au quotidien seront abordées.

C’est en comparant les seniors ayant suivi des ateliers intervention avec les seniors ayant suivi les ateliers témoin que l’impact des ateliers de prévention pourra être évalué, en analysant les critères suivants à différents temps de l’intervention :

  • La capacité physique, selon le score dit « SFT », ainsi que par un questionnaire sur l’activité physique habituelle (QAPPA) et la mesure du nombre de pas par jour (podomètre).
  • La qualité de vie, évaluée par le score SF12.
  • Le sentiment de solitude
  • L'utilisation et l’appréciation par les séniors des outils pédagogiques spécialement développés pour eux

Les mesures auront lieu aux premières et aux dernières séances de l’atelier, puis 3 mois après.

Le projet évaluera également le rapport coût-efficacité de ces ateliers. Des informations seront aussi recueillies pour comprendre les mécanismes par lesquels l’intervention modifie les comportements des séniors (comme par exemple, le fait que les ateliers soient appréciés et acceptés par les participants, les activités qui permettent de faciliter le changement de comportement (théorie du comportement planifié d’Ajzen) et pour essaimer en dehors de la région PACA les ateliers innovants développés pour le projet ALAPAGE.

INVITE : procédure de recrutement active de séniors en situation de précarité

La procédure de recrutement actif et d’accompagnement de seniors en situation de fragilité sociale et/ou économique ("procédure INVITE") développée en 2019 comprend :

  • un repérage des seniors en situation de fragilité à partir des informations disponibles dans les bases de données des caisses de retraite, suivi de l’envoi d’un courrier d’information ;
  • un contact téléphonique avec ces seniors en vue d’une visite à domicile par des médiateurs sociaux ;
  • une visite à domicile par les mêmes médiateurs sociaux en vue d’informer et d’inciter les seniors ayant accepté ce rendez-vous à participer à un atelier de prévention ALAPAGE près de chez eux, à l’aide d’outils à l’attention des seniors (flyer et vidéo de présentation des ateliers, fiche avec des informations pratiques pour s’y rendre) et des médiateurs (guide d’entretien) ;
  • un document à l’attention des acteurs chargés de l’organisation des ateliers afin de les informer de la procédure et les inciter à accompagner les seniors dans une participation régulière à l’atelier.

Les outils ont été élaborés par co-construction avec des chercheurs et des acteurs de terrain de la prévention, sur la base des connaissances acquises lors de l’étude ALAPAGE1 et ont été pré-testés auprès de seniors.

 

Thèse en cours sur la diversité de l’alimentation chez les séniors

Diversité de l’alimentation chez les séniors : validation d’un indicateur et évaluation de l’impact de sa promotion sur le vieillissement en bonne santé

Problème, objet de la recherche, originalité du travail :

La diversité alimentaire est un aspect de l’alimentation des séniors peu exploité et qui pourrait être utilisée pour prévenir la fragilité chez les séniors au sein d’ateliers collectifs de prévention. Afin de pouvoir évaluer scientifiquement l’efficacité de tels ateliers, il est nécessaire de développer un score de diversité alimentaire spécifique aux séniors français et de vérifier ses liens avec la santé des séniors.

Objectifs, hypothèses :

L’objectif principal est d’évaluer la faisabilité et l’efficacité de la promotion de la diversité de l’alimentation auprès des séniors français pour leur assurer un vieillissement en bonne santé, en tenant compte des inégalités sociales de santé.

Cet objectif principal se décline en trois objectifs spécifiques :

  1. Développer un score de diversité alimentaire (score de diversité ALAPAGE) adapté aux séniors français et analyser son association avec la qualité nutritionnelle de leur alimentation.
  2. Estimer l’impact d’une meilleure diversité alimentaire sur la survenue d’issues de santé sur le long terme.
  3. Évaluer l’impact à court et moyen terme de la participation à un atelier collectif ALAPAGE sur l’amélioration de la diversité de l’alimentation de séniors vivant à domicile en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les hypothèses de cette thèse sont :

  1. qu’une meilleure diversité alimentaire favorise un vieillissement en bonne santé.
  2. Que la diversité alimentaire peut être significativement améliorée chez les séniors français à travers une intervention de prévention collective.

Méthodes :

Pour construire le score de diversité, la consommation alimentaire des séniors français (509) de l’étude INCA 3 sera utilisée. Des analyses comparatives avec des indicateurs validés (PanDiet, MAR, SED) permettront de vérifier le lien entre la qualité nutritionnelle et ce score. La consommation alimentaire et l’échelle FRAIL obtenues pour l’échantillon Bordelais (1796 séniors de plus de 65 ans) de la cohorte 3C permettront d’analyser les liens à long terme entre diversité alimentaire et fragilité. Enfin, l’effet des ateliers ALAPAGE sur l’évolution du score de diversité par sera analysé grâce à la consommation alimentaire des séniors participants (300 participants et 150 témoins, tous ayant plus de 60 ans).

Résultats attendus :

L’analyse de l’effet prédictif de la diversité alimentaire sur le risque de fragilité devrait mettre en évidence un rôle préventif de la diversité. Ceci renforcera la pertinence de cibler la diversité alimentaire dans les études de prévention auprès de populations de seniors.

Il est attendu de l’intervention ALAPAGE qu’elle permette d’améliorer la diversité alimentaire, la qualité de vie et le sentiment de solitude des séniors, particulièrement chez les séniors isolés ou vulnérables socialement. Elle pourrait ainsi être qualifiée d’action probante et pourrait bénéficier d’une transférabilité dans les différentes régions françaises.